Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carnets de Grand Prix #7

Grand Prix de France / 3-4-5 juill 1981

 

numérisation003C.jpg

 

numérisation0012.jpg

 

 Après une impasse Grand Prix en 80 où je suis occupé à l'école de pilotage du Mans Bugatti, nous revoici sur le chemin de Dijon...

Lors du GP de France 77, nous nous trouvions dans la zone spectateurs face à la courbe parabolique lorsqu’un jeune homme se pose à proximité pour observer les F.1, il s’agissait d’Alain Prost, pilote en formule Renault Europe, ne payant pas de mine avec son nez tordu et sa petite taille, qui courait ici ce week-end. Personne ne lui demanda d’autographe... Peut-être n’imaginait-il pas ce jour là que 4 ans plus tard il monterait sur la première marche du podium de ce même Grand Prix et puis deviendrait le plus grand pilote français à ce jour.

Après des débuts en 1980 sur Mc Laren dans la discipline reine, Prost est engagé par Renault en 81.

1981_fra PROST.jpg

Il réalise d’excellentes performances mais des problèmes de fiabilité le privent de victoire en début de saison. Pour « son » Grand Prix Prost part en deuxième Ligne. Piquet domine les 58 premiers tours sur sa Brabham, Prost maintient sa Renault à la deuxième  place lorsqu’une violente averse orageuse incite les organisateurs à stopper l’épreuve qui repart pour une deuxième manche une fois la piste sèche.

 

Prost va saisir sa chance et prend le large franchissant le drapeau à damier avec suffisamment  d’avance pour l’emporter à l’addition des temps des deux manches. Une nouvelle Marseillaise qui nous enchante, cette année là j’avais emmené mon jeune neveu… Pour fêter un… jeune pilote talentueux qui deviendra quadruple Champion du Monde et constructeur F.1.

1981vict Prost.jpg

SdS 

Photos : 1-2@GM - incursion dans les stands  / 3-4 :DR / Première victoire en F1 pour le "Prostichon national" / 

 

 

Les commentaires sont fermés.