Xiti

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Post Scriptum

  • 1972 La course en bleu #7 à relire

    amon-matra GB.jpg

     Grande Bretagne /

    Les affres continuent pour Amon qui sort et abîme sa MS 120D aux essais sur le toboggan de Brands Hatch. Il doit se replier sur la vieille 120C aux qualifs : 17è temps.

    Il en faut plus pour anéantir un kiwi ! Il va entamer une belle remontée en course l’amenant à une jolie quatrième place compte tenu de sa monture moins compétitive. C’est en fait une bonne performance, il est sixième au championnat et j’espère encore que la scoumoune va enfin quitter mon pilote favori. Fittipaldi gagne sur la  Lotus 72D et commence à imposer son autorité.

    amon f1 1972

    Fittipaldi confirme au GP de GB  (cliquer)

    SdS

    Photos:  DR

  • 1972 La course en bleu #6 à relire

    AMON fr 72.jpg

    France  /

     Le beau circuit naturel de Charade près de Clermont Ferrand accueille la manche française. Matra vient de remporter les 24H du Mans. Côté F1, la MS 120D est prête. Son châssis est très inspiré de celui de la MS 80 championne du monde 69. Elle est plus fine, on a gagné 15 kilos, elle est plus rigide que sa devancière. Ce travail va porter ses fruits et Amon, malchanceux au Mans, qui en serait étonné, sort le grand jeu en réalisant la pole position. Il règle Stewart troisième à 1’’6 et devance Son compatriote Hulme de 8/10è. En apprenant la Pôle de Chris je saute de joie, enfin une voiture digne de mon pilote favori !...

                                                

    Amon France 72 -.JPG

    départ canon...

    amon f1 1972

    (cliquer)

    Le kiwi survolté va larguer son monde jusqu’à la mi-course, au moment où son avance devient décisive un caillou va décider de son sort. (Les bords de la piste sont parsemés de fins graviers d’origine volcanique, les pilotes qui sortent large des trajectoires en répandent sur le tarmac). Amon avait été prévenu ...C’est une crevaison qui lui fait perdre toute chance de victoire et c’est la crise de nerfs devant la télé, je suis anéanti. Chris va rouler comme un fou pour reprendre la troisième place et rejoindre un podium bien amer. Stewart en a profité pour s’offrir un nouveau succès.

    STEW FR 72.jpg

    Stewart l'emporte en France

    SdS

    Photos:  DR

  • 1972 La course en bleu #5 à relire

    AMON pour Belg 72.jpg

    Belgique /

    Sur le circuit de Nivelles, Amon se qualifie 13è et l’on commence à désespérer de cette Matra MS 120C !  Pourtant Amon donne le meilleur de lui-même, il va remonter jusqu’à la troisième place qu’il occupe jusqu’au 77è tour des 85 !

    Mais Amon est un damné, sa voiture désamorce en fin de course, il doit s’arrêter pour remettre un peu d’essence. Le temps perdu le ramène à la sixième place. Le V 12 a trop consommé ou bien on n’a pas rempli à fond le réservoir : affligeant…Fittipaldi l’emporte encore. On annonce la nouvelle MS 120D pour le prochain GP en France…Ouf ! Espoir...

    72 LOTUS.jpg

    Fittipaldi vainqueur en Belgique

    SdS

    Photos :  DR

     

  • 24 H de Daytona 1969 course à l'élimination

     Le circuit de Daytona en ce début février 1969 fut le théâtre d’une course dont le scénario se résuma à un seul qualificatif : « indécis ». En matière de course automobile comme chacun le sait tout peut se produire mais en cette année la destinée mit du temps pour élire son vainqueur. A n’en pas douter elle affichait la fibre Yankee.

    Lire la suite

  • 1972 La course en bleu #4 à relire

    AMON monaco 72.jpg

    Monaco / 

    Je me demande bien quelle guigne va pouvoir encore coller à Chris Amon… La pluie bien sûr qui va arroser toute la course. Le néo-zélandais se qualifie sixième sur le sec. Courir sous la pluie n’est pas sa tasse de thé et les conditions de course seront sévères pour le Grand Prix.  Beltoise (BRM) va en profiter, aidé par ses pneus Firestone, pour réaliser la course de sa vie.

    Amon s’arrêtera plusieurs fois au stand pour changer des visières maculées du mélange huile-eau. Il finira courageusement sixième marquant le dernier point attribué. Belle victoire de JPB qui fait retentir la Marseillaise.

    amon f1 1972

    Beltoise : le jour de gloire est arrivé (cliquer)

    SdS

    Photos:  DR

     

  • 1972 La course en bleu #3 à relire

    amon f1 1972

    Amon Matra MS 120 C  (cliquer)

    Espagne /

    Circuit de Jarama : un Grand Prix qui doit réussir à «mon » pilote kiwi ! Sixième place troisième ligne au départ : c’est mieux ! Amon va tenir cette position du tour 24 au tour 42 mais ses pneus vont encore le lâcher, il doit en changer et c’est la Bérézina : au 62 ème tour la boîte casse par dessus le marché, abandon. Pas un seul point en 3 Grands Prix pour Chris victime de sa boîte et ses pneus ! La déprime !!! Fittipaldi gagne sur la Lotus 72.

    72 jps.jpg

    Fittipaldi ( Lotus) vainqueur en Espagne

    SdS

    Photos:  DR

  • 1972 La course en bleu #2 à relire

    AFSud 72 - Copie.jpg

    Afsud /

    L’équipe Matra a fait le gros dos après la première course et tente de rattraper le tir : Chris ne se qualifie que treizième à une seconde pile de Stewart. Amon réalise un bon départ, va cravacher et remonter vaillamment jusqu’à la troisième place qu’il occupe jusqu’au 62è tour mais ses pneus usés créent alors de grosses vibrations qui vont le rétrograder à la 15 ème place à l’arrivée.

    Des efforts pour rien donc : satanés Good-year ! Sera-ce la bonne année ? Je commence à en douter. Hulme l’emporte sur Mc Laren.

    Hulme 1972.jpg

    Denny Hulme victorieux 

    SdS   /  Photos : DR

  • 1972 La course en bleu #1 à relire

    amon1-arg72 - Copie.jpg

    Argentine/

    La saison 72 débute dans la lointaine Argentine où le circuit de Buenos Aires accueille les F1. Matra a développé une MS 120C équipée d’une évolution moteur MS 72 de 285 cv. Chris  Amon sera l’unique pilote de l’équipe sur qui on concentre le travail. Matra vise parallèlement les 24H du Mans grâce à la nouvelle réglementation 3Litres, le kiwi sera aussi sur les rangs au cours des multiples essais d’endurance. Beaucoup d’espoir en ce qui me concerne pour cette saison mais à l’époque je ne savais pas que le châssis Matra rendait 60 kg de plus que celui de la Tyrrell championne du monde… Ce sera le gros handicap de cette voiture… Les Lotus ont troqué le rouge et or pour le noir et or JPS, on retrouve les mêmes protagonistes qu’en 71 et un tout nouveau châssis Brabham. Amon ne se qualifie qu’au douzième rang, décevant pour une entrée en matière et ce n’est pas fini! Peu avant le départ pour rejoindre la grille, la boîte de la MS 120C reste bloquée : course terminée!... Stewart mènera de bout en bout : c’est reparti comme en…71...Provisoirement je l'espère...

                                                   

    tyrrell arg 72.jpg

    Stewart vainqueur en Argentine

    SdS  /  Photo: DR 

    A SUIVRE...

  • Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon.

    20200303_092701.jpg

    Paul Hansen est un homme que le destin va transporter sur des voies opposées. Il lui faudra composer avec l'adversité et l'injustice dans un cheminement qui mène au pire. Au bout du tunnel la résilience. Le récit de Jean-Paul Dubois mena l'auteur au Prix Goncourt 2019. 

    Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon / Jean-Paul Dubois /Editions de l'Olivier/ 2019

    PS

    Photo :  © GM

  • Jour de fête pour Giorgio

                                                          Jour de fête pour Giorgio

    Giorgio Polleti voit le jour à Varese au nord de Milan en Lombardie. Son père est menuisier charpentier, sa mère travaille à la poste locale. Son oncle est employé par la firme MV Agusta. A l’aube de son adolescence le jeune garçon s’intéresse à la mécanique. Lorsque l’oncle Sergio visite la famille pour y saluer sa sœur et son beau frère le petit est subjugué par sa moto. La première fois que l’oncle l’emmena faire un tour sur sa machine rutilante Giorgio  fut impressionné et marqué à jamais par la vitesse, la sonorité de l’engin et la sensation de liberté que lui procura cette virée en deux roues. Il en redemanda souvent…

    Lire la suite