Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Post Scriptum

  • Et Nietzsche a pleuré

    Nietzsche, Freud, Breuer...Philologue et médecins de l'esprit. Irvin Yalom a imaginé une confrontation où patients et médecins vont permuter les rôles dans un mano à mano durant lequel les dialogues montent crescendo. Un récit dédié aux amateurs de philosophie et d'étude du comportement humain. 

    "Et Nietzsche a pleuré" / Irvin Yalom (professeur en psychiatrie) - 1992 / Editions Le livre de poche 2015 / 1ère édition française 2007 : Editions Galaade / 

    Photo : PS

  • Grand Prix de France 1967

    Au début de la saison 67 la Formule 1 a perdu Lorenzo Bandini qui périt dans les flammes lors du Grand Prix de Monaco . La Scuderia est durement touchée par sa disparition. Après ce drame Chris Amon, récemment engagé, endosse le rôle de leader de son écurie en terre sarthoise. Mike Parkes accidenté en Belgique est indisponible. Ludovico Scarfiotti, initialement prévu sur la liste des engagements, est entré en conflit avec son employeur. L’Italien n’est pas reconduit par la suite. Amon va donc tracer seul l’avenir de Ferrari jusqu’à la fin de la saison.       

    Lire la suite

  • Photo du dimanche # 8

    Sous protection nautique / VOLKSWAGEN KARMANN GHIA

    Photo : © GM

  • Duel sous contrôle

    Endurance Spa 1971 – Duel sous contrôle mais duel tendu tout au long de la course. Les deux leaders de l’équipe phare de la saison n’ont cessé de croiser le fer durant l’épreuve. L’un comptait rééditer son succès de l’année précédente, l’autre prendre sa revanche en prouvant qu’il était le plus rapide sur « son » circuit fétiche. Après quatre heures de bataille, les deux prototypes roulent de concert. L’épingle de La Source va bientôt livrer l’équipage vainqueur…

    Lire la suite

  • Journal de classe Journal d'une vie

     

    journal de classe journal d'une vie

    1912… Une fée va se pencher sur son berceau après qu’il ait poussé son cri,  annonce à la vie terrestre, un cri qui sonne en lui comme un signal d’optimisme. Il est bien décidé à profiter de la vie au point d’atteindre cent années d’existence.

    Pour l’instant, il fait l’admiration de ses parents qui posent sur lui un regard tendre et compatissant, sa mère est d’ailleurs bien contente d’en finir avec cette pesanteur maternelle qu’elle endura avec détermination. Le père lui est encore plus fier de son rejeton que du dernier petit cheval qu’il vient de négocier ! C’est dire…

    1912, une année bissextile qui achemine petit à petit l’Europe vers La Grande Boucherie et le Titanic dans les abysses. Les ouvriers de Renault et Berliet, avant de revêtir l’habit des poilus, font grève contre le chronométrage du travail, parmi eux peut-être certains de ceux qui accompliront la trêve « des braves » en Argonne sur le champ de bataille. Poincaré, Raymond de son prénom, va prendre la Présidence du Conseil tandis que le Radical Caillaux, de son prénom Joseph, démissionne, on le juge trop conciliant avec l’Allemagne. Le décor est planté, il faudra leur donner une bonne leçon à ces Teutons !

    Lui, ce sera Camille complété d'Auguste et Hyppolite, fils d'Henri surnommé...

    (extrait de Journal de classe Journal d'une vie)

    Auteur :   Gérard Marcel

                                                       journal de classe journal d'une vie

     Journal de classe Journal d'une vie : commande par mail : à gauche cliquez sur l'enveloppe : CONTACT (message privé) préciser son adresse pour l'envoi :  10€ frais de port inclus (France métropolitaine)

    Photo:   © GM

     

  • Photo du dimanche #7

    Freinage trop tardif... Montlhéry 1971 / 1000km de Paris

    Photo :  DR

    Lire la suite

  • Photo du dimanche #6

    Autre oubliée au Paddock ...  Porsche 917 

    Photo: DR

    Lire la suite

  • Quand le diable sortit de la salle de bain

    Une jeune romancière piétine pour terminer son ouvrage. Elle bénéficie de circonstances atténuantes, elle est dans la dèche, se morfond dans son studio en peinant à régler ses factures... Une vie d'abstinence sur fond de RSA livrée par Sophie Divry dans un style humoristique très original qui nous réserve un épilogue déroutant. Néologismes et présentation graphique parfois étonnants rythment  un récit finalement optimiste.

    Auteur : Sophie Divry  / Editions NOIR SUR BLANC - 2015 / 

    PS

  • Photo du dimanche #5

    Au champ d'honneur des voitures oubliées...Renault 4 Cv

    Photo :   © GM