Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Post Scriptum - Page 5

  • 1972 La course en bleu #12

    aamon F1 72.JPG

    USA  /  

    Comme prévu, le chant du cygne pour Amon et Matra a lieu sur le circuit de Watkins Glen : Amon se qualifie septième mais que va-t-il donc lui arriver ? Une soupape dès le départ va décider de casser, tout le monde le déborde en début de course, ce qui va confiner le kiwi à une course plus qu’anonyme. Il remonte péniblement avec son moteur malade pour échouer à une quinzième place imméritée. Ainsi s’achève l’épopée Matra F1. La suite de la carrière d’Amon ne sera pas à la hauteur de son talent de pilote : il va se fourvoyer dans la jeune écurie Tecno en 73 puis tenter l’aventure de la construction d’une F1 qu’il pilotera en 74 sans succès tant l’auto était médiocre. Il va se réveiller en 75 et surtout 76, années durant lesquelles il court en F1 sur une Ensign assez réussie.

    Après quelques bonnes performances il est victime d’une violente sortie qui le fragilise de même que le secoue l’accident de Lauda en Allemagne. Il abandonne la F1 à la fin de l’année 76. Après une course Canam début 77 il raccroche son casque et rentre en Nelle Zélande pour s’occuper de la ferme paternelle. Amon fut qualifié d’éternel malchanceux…Pas si sûr, sa chance fut de rester en vie à l’issue de 14 années de course durant lesquelles la faucheuse a beaucoup trop  fonctionné. 

    Fitti 72.jpg

    Le brésilien Fittipaldi champion du monde au côté de Chapman (droite) le patron Lotus

    SdS

    Photos : DR

               

  • 1972 La course en bleu #11

    Amon-mosport72.jpg

    Canada / 

    L’équipe Matra F1 entame morose la campagne Nord américaine, l’épée de Damoclès lui pend au nez. Jean Luc Lagardère devrait annoncer l’abandon du programme F1 en 73 pour se consacrer aux protos. Matra veut battre Ferrari et se concentrera sur cet objectif qui s’avérera gagnant.

    Amon se qualifie dixième, il n’y croit plus. Il va réaliser une course sans panache pour obtenir une sixième place. Un résultat très moyen. Stewart gagne sur une Tyrrell en progrès. En lisant avec retard le compte rendu de la course sur mon magazine préféré, je ne me fais donc plus d’illusion.

    72 Stewart.JPG

    Stewart vainqueur à Mosport

    SdS

    Photos:  DR

     

     

  • 1972 La course en bleu #10

    MONZA 72 (2).jpg

    Italie   / 

    Toujours à l’aise à Monza, mon pilote préféré partira en première ligne aux côté de Jacky Ickx. Il manque la pôle pour 4/100 de seconde, jolie perf, je me surprends à espérer le meilleur.

    Au matin du Grand Prix, mes doigts restent croisés inexplicablement ! Toujours un peu fébrile au départ, Amon passe cinquième à l’issue du premier tour et remonte avec application pour prendre la troisième position au 17è tour derrière Ickx et Fittipaldi, position qu’il stabilise jusqu’au 37è. Les trois pilotes ont semé le reste du peloton. Mes doigts sont toujours croisés ! Hélas ça ne servira à rien, ses freins sont à l’agonie et il doit rentrer au stand probablement avec une grosse boule dans la gorge. C’est un pilote maudit…Après l’abandon malheureux de Ickx sur panne de batterie, Fittipaldi confirme, sa victoire lui assure le titre de  Champion du monde.

    72 jps.jpg

    Fittipaldi coiffe la couronne mondiale

    SdS

    Photos:  DR

     

  • Grand Prix de l'ACF 1947- 21 septembre

    Huit ans après le dernier Grand Prix de l’ACF (1939) remporté par Hermann Paul Müller sur Auto Union, le public français renoue avec une épreuve officielle organisée par l’Automobile Club de France. Deux ans auparavant en 1945, une fois la paix installée, la journée automobile de l’AGACI tenue au Bois de Boulogne avait déplacé la grande foule. Les Parisiens y retrouvèrent leur engouement pour les bruyantes mécaniques et l’odeur d’huile de ricin...

    Lire la suite

  • 1972 La course en bleu #9

    amongp allem 72.jpg

    Autriche  /  

    Sur le rapide circuit autrichien, Amon est crédité aux essais d’un bon sixième temps. Il n’a pas la niaque et sa course sera sage, le kiwi n’est que septième au tour 44 mais va bénéficier des problèmes de Stewart et Peterson pour finir cinquième et grappiller 2 points au championnat.

    Fittipaldi va dominer Stewart et gagner. Il s’assure le titre sauf impondérable à trois courses de la fin. Pour moi, seul un miracle pourrait mener Amon sur la plus haute marche du podium : et pourquoi pas en Italie où il se montre toujours en verve…

    72 LOTUS.jpg

    Fittipaldi tout près de la couronne mondiale

    SdS

    Photos: DR

     

  • 1972 La course en bleu #8

    amon-ger72.jpg

    Allemagne / 

    Je redoutais cette course, Chris n’est pas à l’aise au Nurburgring. Il obtient tout de même une huitième place aux essais à 6 secondes du maître des lieux  Jacky Ickx en pôle sur la Ferrari. C'est beaucoup mieux que l'an passé.

    J’avais bien raison… Dans le tour de chauffe, le moteur d’Amon ratatouille suite à un problème d’allumage. Il rentre au stand pour réparer mais repart bon dernier pour finir à une anonyme quinzième place. Ickx va réaliser une course d’anthologie et l’emporte devant son équipier Regazzoni que Stewart accuse d’être à l’origine de sa sortie de route. Fittipaldi qui a aussi abandonné garde du coup son avance au championnat.

    Ickx all 72.jpg

    Jacky Ickx maître sur le Ring

    SdS

    Photos :  DR

     

  • 1972 La course en bleu #7

    amon-matra GB.jpg

     Grande Bretagne /

    Les affres continuent pour Amon qui sort et abîme sa MS 120D aux essais sur le toboggan de Brands Hatch. Il doit se replier sur la vieille 120C aux qualifs : 17è temps.

    Il en faut plus pour anéantir un kiwi ! Il va entamer une belle remontée en course l’amenant à une jolie quatrième place compte tenu de sa monture moins compétitive. C’est en fait une bonne performance, il est sixième au championnat et j’espère encore que la scoumoune va enfin quitter mon pilote favori. Fittipaldi gagne sur la  Lotus 72D et commence à imposer son autorité.

    72 jps.jpg

    Fittipaldi confirme au GP de GB

    SdS

    Photos:  DR

  • 1972 La course en bleu #6

    AMON fr 72.jpg

    France  /

     Le beau circuit naturel de Charade près de Clermont Ferrand accueille la manche française. Matra vient de remporter les 24H du Mans. Côté F1, la MS 120D est prête. Son châssis est très inspiré de celui de la MS 80 championne du monde 69. Elle est plus fine, on a gagné 15 kilos, elle est plus rigide que sa devancière. Ce travail va porter ses fruits et Amon, malchanceux au Mans, qui en serait étonné, sort le grand jeu en réalisant la pole position. Il règle Stewart troisième à 1’’6 et devance Son compatriote Hulme de 8/10è. En apprenant la Pôle de Chris je saute de joie, enfin une voiture digne de mon pilote favori !...

                                                

    Amon France 72 -.JPG

    départ canon...

    Le kiwi survolté va larguer son monde jusqu’à la mi-course, au moment où son avance devient décisive un caillou va décider de son sort. (Les bords de la piste sont parsemés de fins graviers d’origine volcanique, les pilotes qui sortent large des trajectoires en répandent sur le tarmac). Amon avait été prévenu ...C’est une crevaison qui lui fait perdre toute chance de victoire et c’est la crise de nerfs devant la télé, je suis anéanti. Chris va rouler comme un fou pour reprendre la troisième place et rejoindre un podium bien amer. Stewart en a profité pour s’offrir un nouveau succès.

    STEW FR 72.jpg

    Stewart l'emporte en France

    SdS

    Photos:  DR

  • 1972 La course en bleu #5

    AMON pour Belg 72.jpg

    Belgique /

    Sur le circuit de Nivelles, Amon se qualifie 13è et l’on commence à désespérer de cette Matra MS 120C !  Pourtant Amon donne le meilleur de lui-même, il va remonter jusqu’à la troisième place qu’il occupe jusqu’au 77è tour des 85 !

    Mais Amon est un damné, sa voiture désamorce en fin de course, il doit s’arrêter pour remettre un peu d’essence. Le temps perdu le ramène à la sixième place. Le V 12 a trop consommé ou bien on n’a pas rempli à fond le réservoir : affligeant…Fittipaldi l’emporte encore. On annonce la nouvelle MS 120D pour le prochain GP en France…Ouf ! Espoir...

    72 LOTUS.jpg

    Fittipaldi vainqueur en Belgique

    SdS

    Photos :  DR

     

  • 1972 La course en bleu #4

    AMON monaco 72.jpg

    Monaco / 

    Je me demande bien quelle guigne va pouvoir encore coller à Chris Amon… La pluie bien sûr qui va arroser toute la course. Le néo-zélandais se qualifie sixième sur le sec. Courir sous la pluie n’est pas sa tasse de thé et les conditions de course seront sévères pour le Grand Prix.  Beltoise (BRM) va en profiter, aidé par ses pneus Firestone, pour réaliser la course de sa vie.

    Amon s’arrêtera plusieurs fois au stand pour changer des visières maculées du mélange huile-eau. Il finira courageusement sixième marquant le dernier point attribué. Belle victoire de JPB qui fait retentir la Marseillaise.

    belt mon 72.jpg

    Beltoise : le jour de gloire est arrivé

    SdS

    Photos:  DR