Xiti

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Post & Scriptum - Page 5

  • F1 1/43 #3

    DSCNF1 73.JPG

    GP d'Allemagne 1973 circuit du Nüburgring:

    J. Stewart Tyrrell 006 (vainqueur) 

    E. Fittipaldi Lotus 72  (cinquième)

    F.Cevert  Tyrrell 006   (second)

    Photo : © GM     (cliquer pour agrandir)

  • F1 1/43 #2

    DSCNF1 72.JPG

    GP d'Espagne 1972 Circuit de Jarama :

    E.Fittipaldi Lotus 72 (vainqueur)

    F. Cevert Tyrrell 002  (abandon)

    J.Ickx Ferrari 312B2  (second))

    Photo:   ©  GM    (cliquer pour agrandir)

  • F1 1/43 #1

    cev 71.jpg

    GP des USA 1971 Circuit de Watkins Glen:

    F. Cevert Tyrrell 002 (vainqueur)

    J. Ickx Ferrari 312 B (abandon)

    C. Amon Matra MS 120B  (12ème)

    Photo : © GM    (cliquer pour agrandir)

     

  • Le mur du son terrestre, à relire

    L’histoire du record de vitesse terrestre d’engins motorisés roulants commence en 1898, le 18 décembre à Achères dans l’Hexagone. Gaston de Chasseloup-Laubat réalise le premier record. Un moteur électrique propulse son véhicule Jeantaud Duc à la vitesse de 63,15 km/h...

    Lire la suite

  • La course des "seconds couteaux" - Montlhéry 1966

    Le  terme se veut péjoratif mais n’est pas pour autant dévalorisant à mon sens  . Cette édition des 1000 km succède à une annulation décrétée l’année précédente. Le plateau est composé essentiellement d’équipages privés, semi officiels ou usine pour ce qui concerne Alpine et Matra dont l’équipe débutante en catégorie Sport prototype fourbit ses armes . C’est un plateau finalement attachant. Les pilotes sont des spécialistes de l’endurance, des passionnés plus ou moins argentés ou de jeunes aspirants en devenir. Quelques cadors de la discipline sont présents: Mike Parkes, Hans Hermann, Willy Mairesse, Lucien Bianchi, Jean Guichet, Nino Vaccarella, Richard Attwood, Jo Schlesser. Une somme de « beaux coups de volants » qui valent bien le  déplacement autour du valeureux autodrome.

    Lire la suite

  • François, Patrick, Jean Pierre et les autres...Les trois mousquetaires.

    1973, le Grand Prix de Pau est sauvé, le maire de la cité, André Labarrère, a réhabilité sa piste. Les normes exigées par la CSI sont en place. Les bottes de paille ont disparu, les rails assurent une  protection relative pour les pilotes installés dans leurs fragiles monoplaces. La société ELF a apporté un soutien financier non négligeable à la célèbre épreuve hexagonale. Ce 6 mai en début d’après midi François, Patrick,  Jean Pierre et les autres se positionnent sur la grille de départ…

    Lire la suite

  • L'aveuglement

    20210305_180449.jpg

    Le roman de José Saramago plonge le lecteur dans l'univers d'une catastrophe pandémique où l'humanité est atteinte brutalement de cécité. Une seule femme échappe à ce fléau... Cette fiction (1995) a une portée prémonitoire au regard des évènements récents.

    Faut-il devenir aveugle pour voir l'essentiel des choses? Démonstration faite par l'auteur portugais dont le récit nous porte vers l'espoir. 

    L'aveuglement  / 1997 Edition française Seuil et Points 2020 / José Saramago - Prix Nobel de littérature 1998 /

  • 1972 La course en bleu #10 : Monza à relire

    MONZA 72 (2).jpg

    Italie   / 

    Toujours à l’aise à Monza, mon pilote préféré partira en première ligne au côté de Jacky Ickx. Il manque la pole pour 4/100 de seconde, jolie perf, je me surprends à espérer le meilleur.

    Au matin du Grand Prix, mes doigts restent croisés inexplicablement ! Toujours un peu fébrile au départ, Amon passe cinquième à l’issue du premier tour et remonte avec application pour prendre la troisième position au 17è tour derrière Ickx et Fittipaldi, position qu’il stabilise jusqu’au 37è. Les trois pilotes ont semé le reste du peloton. Mes doigts sont toujours croisés ! Hélas ça ne servira à rien, ses freins sont à l’agonie et il doit rentrer au stand probablement avec une grosse boule dans la gorge. C’est un pilote maudit…Après l’abandon malheureux de Ickx sur panne de batterie, Fittipaldi confirme, sa victoire lui assure définitivement le titre de  Champion du monde.

    72 jps.jpg

    Fittipaldi coiffe la couronne mondiale

    SdS

    Photos:  DR

     

  • Jean Pierre Jaussaud : "un gars bien"

    Beaucoup de choses sont résumées dans ce qualificatif. Un pilote selon Henri Pescarolo d’une « droiture absolue », un homme « fidèle et humble ». « Il nous faisait penser à Jim Clark, un styliste, il avait toujours les bonnes trajectoires, n’était jamais en dérive », « il aurait mérité de monter en Formule un » … Tout est dit par le camarade de course de Jean Pierre Jaussaud.

    Lire la suite

  • Liège Sofia Liège 1961

    Quatre jours et quatre nuits sans répit pour rejoindre Sofia  en Bulgarie et revenir à Liège, en franchissant les cols les plus redoutables des Alpes et des Dolomites, sur des routes qui variaient entre les secteurs rapides de l’Allemagne jusqu’aux cols montagnards sinueux, départementales plus ou moins entretenues et chemins caillouteux.

    Ils étaient nombreux à se lancer dans cette formidable aventure. Mais peu parvenaient à tenir les délais, beaucoup renonçaient. Epuisement, accident ou panne mécanique était le lot de nombreux concurrents lancés dans ce marathon.

    Les glorieux rescapés, parfois huit ou dix sur une centaine de partants, étaient accueillis en héros à Spa.

    Ils venaient du monde entier pour relever cet impitoyable défi à bord d’une berline à peine modifiée, d’une rutilante GT minutieusement préparée ou d’un prototype improbable.

    Tous n’avaient qu’une idée : tenter d’inscrire leur nom au palmarès de ce monument du sport automobile que les Anglais appelaient avec respect  « The Liège ».

    Lire la suite