Xiti

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le cimetière des éléphants - à relire

J’ai assisté pendant environ huit ans au GP de Rouen les Essarts  dans les années 70 et début 80. J’habitais à cinquante km du relais.

Le circuit normand était ma destination la plus proche. Dire qu’on appréciait son cadre, son ambiance était un euphémisme. Si sa descente représentait certainement un morceau de bravoure pour les pilotes, elle tenait du régal pour les spectateurs...

Les éléphants ce furent Ascari (52), Fangio(57), Gurney(62-64),

Ickx (68 –année tragique entre autres) …Je ne parle que de la F.1, la liste n’est pas exhaustive. Le circuit a cessé son activité vers le milieu 90 je crois. J’avais entendu parler des stands, des tribunes rasées.

rouen les essarts

J M Fangio

En ce dimanche automnal, je m’y suis rendu avec mon baluchon de nostalgie dans l’espoir d’y entrevoir quelques fantômes. Les seules traces restantes sont le bitume et les rails .Le paddock, l’emplacement des stands, de la tour de contrôle accueillent une aire de stockage de troncs d’arbres. Les tribunes en face ont disparu. Une ceinture de grillage bien mûr, un portail cabossé demeurent les vestiges de ce monde désolé jadis si fébrile les jours de courses.

                                                       Cliquer :

rouen les essarts

rouen les essarts

Arpentant ce qui fut l’allée des stands, je perçus l’espace d’un instant la montée en régime stridente de monoplaces attaquant la descente…Retour à la réalité, seul subsiste le bruit morne des usagers de la départementale..

rouen les essarts

Dans les tribunes naturelles devant l’épingle du nouveau monde les arbres ont poussé et remplacent les spectateurs…En prêtant l’oreille dans cette zone, je crois avoir capté l’écho du célèbre vendeur de programmes. Un personnage haut en couleur hurlant à s’éclater la glotte « l’officieeelll », un cri agonisant en un  borborygme aigu: son âme est restée en suspension dans ce cimetière des éléphants.

 En  pensant à l’action des amis du circuit de Gueux*, j’ai mal pourLe circuit des Essarts si injustement détruit et oublié.

 

* circuit de Reims

PS    

Photos:  © GM  1-3-5    /  DR 2 - 4

Écrire un commentaire

Optionnel