Xiti

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Post Scriptum - Page 6

  • A bout de souffle

    Le virage de Mulsanne approche, le moteur de la frêle Lotus MK XI se met à hoqueter. L’auto ralentit bien avant le point de freinage habituel de son pilote. Ce dernier louvoie pour tenter de réamorcer la pompe à essence mais sans résultat. La barquette N° 41 s’immobilise sur le bord droit de la piste...

    Lire la suite

  • Denny "The bear"

    Denis Clive ne possédait pas le physique de son emploi. Look de bûcheron, de camionneur besogneux voire de bon père de famille grassouillet, c'est selon. Il paraissait toujours décalé lorsqu'il déambulait dans les paddocks. Loin en effet de l'archétype dans le domaine: jeune premier élancé aux dents longues, cheveux au vent ou aventurier plus mûr aux traits virils ...

    Lire la suite

  • Les femmes du Général

     Ce que les Françaises doivent au Général De Gaulle, celles qui ont compté dans sa vie... Destin lié avec sa mère Jeanne, son épouse Yvonne, Anne sa fille trisomique, Geneviève sa nièce, Elisabeth sa fidèle secrétaire et les résistantes qui ont rallié son combat à partir du 18 juin 1940.

    Un grand moment d'histoire pour les Français.

    Les femmes du Général / auteur : Gérard Bardy / Editions originales Plon - 2018

    PS

    Photo: © GM 

  • Poursuite effrénée

                                  Grand Prix d’Espagne 1971

     

    Le petit monde des Grands Prix  se retrouve dans le parc de Montjuïc en Espagne pour le deuxième rendez-vous de la saison de Formule 1. Mario Andretti mène le Championnat devant Jackie Stewart. L’Ecossais est à la recherche d’une première victoire au volant de sa Tyrrell Cosworth. L’Américain a lui enregistré un succès chanceux en Afrique du sud après la défaillance de suspension subie par Denny Hulme. Ce dernier était en tête à cinq tours  du drapeau à damier... 

    Lire la suite

  • Le temps des impudiques (du paddock)

    Dans les années soixante-dix les F1 se dévoilaient volontiers au contraire des voitures actuelles cloîtrées dans leur bunker aseptisé...

    Lire la suite

  • Gitan de France - à relire

    GIT DE FR.jpg

    Voici la photo d’un gitan de France qui m’a valu quelques recherches car on ne l’a vue qu’une fois à ma connaissance, aux 1000 km du Nurburgring 1974, où la pub pour le tabac était interdite.
    Je me suis amusé à faire comme Henri sur sa combinaison, dans le texte qui suit…

    1974. Une bande de gitans, des copains d’abord, ont mainmise sur le championnat du monde des marques. Cœurs vaillants, ils n’économisent pas leur peine et font un tabac au volant d’un bolide qui ne roule pas mais vole, même s’il a perdu la voix envoûtante qui le caractérisait jusqu’en 1972.
    Non, les bougres ne carburent pas au papier maïs, plutôt à l’octane indice 100. Leur monture, un félin de couleur bleue, arbore la silhouette d’une jolie femme brune aux reins cambrés. À chaque départ, ils laissent un peu de fumée en suspension sur le tarmac.

    67074Spa.jpg

    Cliquer

    Après être sortis vainqueurs du Cheval cabré en 1973 (certes de justesse) et l’avoir ramené à l’écurie l’année suivante, ils pétrifient leurs adversaires en 1974 : les Italiens d’Alfa, les Anglais de Mirage, les Allemands de Porsche ; tous ceux-là en effet n’y verront que du bleu. Après leurs exploits, le chef de la tribu les réunit pour leur dire qu’il jette l’épée l’année suivante. Si tu ne viens pas à Lagardère… Il sévira plus tard avec une équipe de football et des chevaux sans vapeur cette fois. 

    Nos gens du voyage reprendront la route, inlassablement, sous d’autres cieux, laissant leurs supporters pétrifiés à leur tour, une pointe amère fichée dans leurs cœurs de passionnés.

    GM

    Photo 1: DR  - (Henri Pescarolo a masqué la marque de cigarettes du sponsor de son équipe suite à l'interdiction de publicité sur le tabac en vigueur en Allemagne en 1974 - Circuit du Nürburgring)

    Photo 2: DR (G.Larrousse équipier de Henri Pescarolo sur la Matra 670C)

  • Mes 24 Heures 72

    090.JPG

    « Dis p’pa tu m’emmènes au Mans cette année ? Avec la réglementation 3 litres, Matra a de grandes chances de l’emporter. Ils ont bien préparé leur coup en s’entraînant uniquement pour cette épreuve. En plus Ferrari a jeté l’éponge !

    - Mais dis-donc le lundi qui suit, tu passes ton bac de français à l’oral. Tu dois revoir les textes que tu présentes, cette note est importante.»...

     

    Argument implacable. Cela s’appelait faire la lippe ! Il ne restait plus que la télé diffusant à dose infinitésimale et les ondes d’Europe 1 avec le flash heure par heure…

    Il passait le week-end de la «librairie de Montaigne» à Maison blanche, en compagnie de « Montesquieu et l’esclavage des nègres » côte à côte avec Beltoise et la casse d’un V 12 . « Arias de la Bruyère » ne pouvait rivaliser avec le flamboyant Cevert de l’équipe Matra. « La leçon de nature de Diderot » paraissait bien pâlotte face à la leçon de pilotage  de Hill sous la pluie. « Une nuit dans le désert du nouveau monde » de Chateaubriand  ne valait pas une nuit sur le circuit de la Sarthe ! Mérimée  proposait « la vision de Don Juan », plus prospère, le speaker des points horaires à la radio celle de la Matra 670 montant ses régimes dans la ligne droite des stands !

    Entre le silence méditatif de la librairie de Montaigne et les passages rythmés des voitures nettement audibles derrière la voix du journaliste, le contraste était saisissant. Philosophe Jekyll , le récit du sage ; pilote Hyde, le vacarme diabolique dans la courbe des Hunaudières…

    Matra n’aura pas la vie si facile. Après la douche froide Beltoise, l’abandon de Jabouille-Hobbs (boîte) ; sur fond de drame Bonnier, Ganley s’accroche avec Mc Beaumont précipitant l’issue de la course… A l’approche de la chicane Ford, c’est le soulagement pour Pescarolo-Hill, le premier nommé passant imperturbable le drapeau à damier flanqué d’un Cevert hilare, gesticulant…

    Ils avaient gagné ! La librairie de Montaigne vibrait, résonnait du tumulte de la foule en liesse.

    Rageant de n’avoir vu cela qu’à travers le petit écran, je décidais quelques temps plus tard de matérialiser cette victoire… Sur un morceau de bois évoquant la piste, posant les deux miniatures que Solido mit en vente quelques mois après…

    Mes 24 heures du Mans 72…Grand enfant !

    670MATRA-Depart-1972.jpg

    GM    

    Photo: 1 © GM    /  2 DR

  • Sérotonine

    Michel Houellebecq signe un roman au filigrane autobiographique. Il y juge naturellement sans complaisance les dégradations sociétales du 21ème siècle et nous livre ses sentiments sur les rapports hommes-femmes. Un fil rouge circule entre les lignes : Dieu... Epilogue: "Dieu s'occupe de nous en réalité, il pense à nous à chaque instant, et il nous donne des directives très précises. Ces élans d'amour qui affluent dans nos poitrines jusqu'à nous couper le souffle, ces illuminations, ces extases, inexplicables si l'on considère notre nature biologique, notre statut de simple primates sont des signes extrêmement clairs. 

    Et je comprends aujourd'hui, le point de vue du christ, son agacement répété devant l'endurcissement des coeurs, ils ont tous les signes, et ils n'en tiennent pas compte. Est-ce qu'il faut, en supplément, que je donne ma vie pour ces minables?

    Est-ce qu'il faut vraiment être, à ce point, explicite?

    Il semblerait que oui." ...  

    Sérotonine / Michel Houellebecq / Editions Flammarion  2019 /

    Photo: © GM

     Juillet  : Petite pause estivale et éditoriale pour Postscriptum !  A bientôt...

  • Le cimetière des éléphants - à relire

    J’ai assisté pendant environ huit ans au GP de Rouen les Essarts  dans les années 70 et début 80. J’habitais à cinquante km du relais.

    Le circuit normand était ma destination la plus proche. Dire qu’on appréciait son cadre, son ambiance était un euphémisme. Si sa descente représentait certainement un morceau de bravoure pour les pilotes, elle tenait du régal pour les spectateurs...

    Lire la suite

  • Tricher n'est pas courir

    Concevoir une voiture de course oblige à se baser sur une règlementation destinée à équilibrer les forces en présence et canaliser l’esprit inventif des ingénieurs. Certains sont tentés d’exploiter les failles du règlement, ils lisent parfois entre les lignes et trouvent des solutions particulièrement ingénieuses pour imposer leur création. Mais de là à la tricherie…Il n’y a qu’un tout petit pas. Les cas commencent à apparaître à la fin des années 70 lorsque les intérêts financiers des sponsors et l’implication des grands constructeurs  pèsent sur la compétition. Rappel de quelques exemples notoires…

    Lire la suite