Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Michel Leclère

Michel Leclère est le reflet même du pilote talentueux qui ne parvint pas à concrétiser une carrière sportive au plus haut niveau. Des débuts plus que prometteurs puis un essoufflement dans une trajectoire qui n’épouse pas la voie nécessaire. Des opportunités qui ne se concrétisent pas, un avenir devenant incertain qui incite à envisager autre chose. Leclère est loin d’être le seul à avoir trébuché alors qu’il disposait d’un beau potentiel pour briller.

leclerc F3.jpg

Né à Mantes la Jolie en 1948, ce jeune homme attiré par la compétition décide de mettre le pied à l’étrier dans la célèbre Coupe Gordini. La série monotype courue sur la R8 Gordini est un tremplin pour champions. Il débute en 1968 mais redouble l’année suivante où il termine second du Championnat.

Michèle Leclère

La plus mauvaise place diront certains mais Michel y eut le temps de démontrer son talent. Il passe à la Formule Renault l’année suivante mais doit encore redoubler.

michèle leclèreCette fois-ci il empoche le titre en 1971, concrétisant ses espoirs de progression. Renault et Elf le placent dans leur giron pour la Formule 3 dès 72. Il s’y fait remarquer au point d’attirer le regard de quelques patrons de la Formule 1.

John Surtees est de ceux-là et lui propose un second baquet. Leclère qui pense « se brûler » par précipitation décline l’offre et préfère la Formule 2.

Michèle Leclère

Il termine à la seconde place du Championnat d’Europe 1975. C’est l’année où Ken Tyrrell lui offre l’opportunité de débuter en F1. Il se qualifie très modestement lors du GP des USA et doit abandonner sur problème mécanique.

Michèle Leclère

L’année suivante, il ne trouve pas mieux que l’écurie Williams en F1. Cette voiture ne lui permet pas de percer et Leclère est contraint de revenir dans la Formule inférieur en 77 chez Khausen.

Michèle Leclère

Ce n’était le meilleur employeur, une voiture qui vieillit ainsi qu’une organisation faillible le desservent. En se fourvoyant ainsi le Français s’est fait oublié. Il tente ensuite d’ultimes tentatives en F2 puis aux 24H du Mans, infructueuses.

                      michèle leclère

Michel Leclère renonce en 1980 pour se lancer dans les affaires.

 Il fit partie de ce contingent de jeunes français qui échouèrent lors de leurs débuts en Formule 1. 

PS   /  Photos:  DR

 

Écrire un commentaire

Optionnel