Xiti

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Journal de classe Journal d'une vie

     

    journal de classe journal d'une vie

    1912… Une fée va se pencher sur son berceau après qu’il ait poussé son cri,  annonce à la vie terrestre, un cri qui sonne en lui comme un signal d’optimisme. Il est bien décidé à profiter de la vie au point d’atteindre cent années d’existence.

    Pour l’instant, il fait l’admiration de ses parents qui posent sur lui un regard tendre et compatissant, sa mère est d’ailleurs bien contente d’en finir avec cette pesanteur maternelle qu’elle endura avec détermination. Le père lui est encore plus fier de son rejeton que du dernier petit cheval qu’il vient de négocier ! C’est dire…

    1912, une année bissextile qui achemine petit à petit l’Europe vers La Grande Boucherie et le Titanic dans les abysses. Les ouvriers de Renault et Berliet, avant de revêtir l’habit des poilus, font grève contre le chronométrage du travail, parmi eux peut-être certains de ceux qui accompliront la trêve « des braves » en Argonne sur le champ de bataille. Poincaré, Raymond de son prénom, va prendre la Présidence du Conseil tandis que le Radical Caillaux, de son prénom Joseph, démissionne, on le juge trop conciliant avec l’Allemagne. Le décor est planté, il faudra leur donner une bonne leçon à ces Teutons !

    Lui, ce sera Camille complété d'Auguste et Hyppolite, fils d'Henri surnommé...

    (extrait de Journal de classe Journal d'une vie)

    45 pages avec encart central photos  , Auteur :   Gérard Marcel

                                                       journal de classe journal d'une vie

     Journal de classe Journal d'une vie : commande par mail : à gauche cliquez sur l'enveloppe : CONTACT (message privé) préciser son adresse pour l'envoi :  10€ frais de port inclus (France métropolitaine)

    Photo:   © GM

     

  • L’ouverture du lièvre

    1 - Copie.jpg

    Par cette matinée dominicale de la mi-octobre, un temps incertain s’installe sur le plateau de st Eutrope. C’est  l’ouverture du lièvre.

    Chris semble  perdu dans quelques pensées indétectables, songe-t-il au printemps qui pointe dans son île natale ? Ici ça sent l’automne et la fermeture de la saison.

    Jean Pierre embrasse d’un coup d’œil satisfait l’ensemble de la grille. Sur un tour, il s’est montré très véloce, n’échouant qu’à 2/10ème  de la 917 5 litres d’Helmut. Les deux techniciens  rigolent bien, l’agile 660 a tenu la dragée haute à toutes ses concurrentes. Leur travail est terminé, la matra contrôlée et réglée « pile poil ». L’issue de la course ne dépend plus d’eux.

    Le lièvre dans son gîte n’a qu’à bien se tenir, à la merci d’une truffe particulièrement sensible, d’un canon rigoureusement aligné. Le départ de Jean Pierre fut aussi canon…Jusqu’ à ce que la boîte torturée par le toboggan de Linas rende l’âme. 

    Ce matin-là, sur le plateau de st Eutrope ….C’était l’ouverture du lièvre.

    PS

    Photo:   © GM

  • Qui y a-t-il dans ma 33 toute neuve ?

    (2006) ...Sur la base de cette photo petit quiz sur la mémoire des stands :

    1  Quelle course ?

    2  Quel pilote ?

    3  Qui est cette jolie femme qui pose sa main sur le séant du driver ? (c'est plus dur vu que le photographe l'a irrespectueusement "coupée")

    4  Que cherche-t-on dans le proto italien ? ( une piste : par exemple : le jeune Yorkshire que la jeune femme a laissé fouiner dans la bagnole!)

    ...A votre perspicacité...

    NB : J'ai pris cette photo à l'age de quinze ans, le fait de connaître l'âge du capitaine va probablement vous faciliter la tâche!

    Les réponses:

    1000 km de Paris 1971

    Henri Pescarolo

    Jacqueline Beltoise

    La meilleure position de conduite possible...?

    PS

    Photo :  © GM