Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 Heures du Mans 2016 / 18 - 19 juin

Scénarios improbables pour une  course déroutante cette année...Un départ sur piste mouillée sous régime de safety car, une première dans l'histoire des 24 heures... La course lancée réellement au bout de près d'une heure...Des favoris, Porsche et Audi dominés par les Toyota hyper rapides en vitesse de pointe et très sobres en consommation... A cinq minutes du drapeau arrêt de la voiture dominante en panne majeure de puissance...Une victoire gâchée si près du but que Porsche récupère en s'excusant presque... Déroutante épreuve ce sont bien les mots!...

 

Nous retrouvons les protagonistes de l’an passé pour un nouvel affrontement : Porsche, Audi, Toyota en LMP1 Hybride. Six protos de pointe, deux par constructeur accompagnés des Rebellion et de la CLM P1 en LMP1 non hybride. Les engagés en catégorie LMP2 sont nombreux, on trouve parmi eux les pilotes évoluant au volant des Alpine, Ligier, Oreca, Morgan pour ce qui concerne les autos construites en France. Ces protos représentent le gros de la troupe complétée des Gibson et SMP BR01. Il est à noter que la structure SRT41 by OAK Racing aligne une Morgan dont l’un des pilotes est handicapé. Frédéric Sausset, quadri amputé, est appareillé pour piloter et va tenter un challenge préparé depuis plus de deux ans. Les catégories GTE Am et GTE Pro fournissent un plateau conséquent de près de trente voitures. Les Porsche, Ferrari, Aston Martin, Chevrolet Corvette vont s’affronter en compagnie des Ford GT qui marquent leur retour sur la piste mancelle. Le Ford Chip Ganassi team a mis le paquet en présentant quatre nouvelles voitures dont la silhouette rappelle la GT 40. Cette année est le cinquantième anniversaire de la première victoire du constructeur américain au Mans. Ford compte bien fêter l’événement en s’imposant au classement Grand Tourisme.

Nous partons à midi le samedi car le fiston n’a pu se libérer plus tôt de son job d’été. Nous comptons bien arriver pour le départ à 15H. Il nous faut deux heures trente pour rallier le circuit. En route nous essuyons de violentes averses orageuses et voyons qu’à l’horizon les nuages et donc la pluie ne doivent pas épargner le circuit. De fait nous passons l’entrée peu avant le départ et la piste est détrempée. Cependant la pluie stoppe miraculeusement, la direction de course lance le départ sous Safety car. C’est une première depuis la naissance de l’épreuve. Cette procession n’est pas très excitante et aux chicanes Ford où nous sommes postés depuis le pseudo départ les spectateurs sifflent à chaque passage. Le lancement de la course s’éternise, on voit pourtant que la piste sèche et semble praticable…

Enfin les voitures sont libérées au bout de ce long intermède. Les Porsche parties en pole font d’abord illusion suivies de près par les Toyota.

24h du mans 2016

les Audi tentent de suivre le rythme mais elle vont lâcher prise. A notre grande surprise les Toyota vont prendre la tête, elles ravitaillent après leurs adversaires. Leur sobriété alliée à une belle vitesse de pointe les propulse aux avant postes, ce que nous vérifions sur les écrans géants dans le secteur des Hunaudières. Une des deux Audi rentre au stand en début de course, elle est poussée dans le box, un mauvais présage… Les mécanos doivent changer un turbo et elle sera irrémédiablement distancée au classement. Porsche n’est pas épargné par les soucis, la N°1 victime de surchauffe va quitter le groupe des leaders. A partir de là nous assisterons à un combat serré entre les deux Toyota TS050 et la Porsche 919 N°2. Au petit matin après un peu de repos nous reprenons le fil de la course qui est encore serrée. Au fil de la matinée la Toyota N°5 va s’imposer en tête.

24h du mans 2016

En LMP2 l’Alpine A 460 Signatech domine et va remporter le groupe. En GTE Pro Ford va  s’imposer non sans avoir été inquiété par la véloce et pugnace Ferrari 488 de Risi Competizione.

 

 

24h du mans 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

                          24h du mans 2016

 

Les Ferrari 458 dominent les Porsche, Aston et Corvette en GTEAm. La Morgan de Tinseau-Bouvet-Sausset finira 37 ème après 315 tours couverts. Frédéric Sausset a accompli son défi, il sera très applaudi sur le podium.

 

 

   24h du mans 2016

Revenons à la fin de course, alors que Toyota s’achemine vers son premier succès au Mans, un scénario incroyable va se dérouler :

24h du mans 2016

La Toyota N°5 s’arrête sur la piste à hauteur de son stand dans les dernières minutes de course. Les spectateurs placés devant les tribunes dans ce secteur, dont nous sommes, sont interloqués. Un bref silence s’instaure, c’est inimaginable! On pense un moment que Nakajima attend son équipier pour un regroupement mais cela s’éternise et la voiture repart péniblement.

                                           24h du mans 2016

Quelques minutes plus tard le drapeau s’abaisse au passage de la Porsche N°2 devant un public ébahi. Les supporters de Porsche n’ont pas applaudi tant la surprise est énorme! A son passage en seconde position La Toyota N° 6 va recevoir des salves d’applaudissement ainsi que sa malchanceuse jumelle qui rentre d’un tour bouclé au delà du maximum réglementaire. Nakajima victime d’une perte de puissance aussi subite que majeure en sort KO accompagné d'un mécano, toujours sous les applaudissements: Un spectacle irréel.

Les podiums qui suivent nous ramènent à la réalité. Nous songeons que peu de scénaristes auraient osé imaginer un tel final au terme d’une course de 24 heures!

PS

Photos: © GM

 

Écrire un commentaire

Optionnel