Xiti

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • 1972 La course en bleu #10 à relire

    MONZA 72 (2).jpg

    Italie   / 

    Toujours à l’aise à Monza, mon pilote préféré partira en première ligne aux côté de Jacky Ickx. Il manque la pole pour 4/100 de seconde, jolie perf, je me surprends à espérer le meilleur.

    Au matin du Grand Prix, mes doigts restent croisés inexplicablement ! Toujours un peu fébrile au départ, Amon passe cinquième à l’issue du premier tour et remonte avec application pour prendre la troisième position au 17è tour derrière Ickx et Fittipaldi, position qu’il stabilise jusqu’au 37è. Les trois pilotes ont semé le reste du peloton. Mes doigts sont toujours croisés ! Hélas ça ne servira à rien, ses freins sont à l’agonie et il doit rentrer au stand probablement avec une grosse boule dans la gorge. C’est un pilote maudit…Après l’abandon malheureux de Ickx sur panne de batterie, Fittipaldi confirme, sa victoire lui assure définitivement le titre de  Champion du monde.

    72 jps.jpg

    Fittipaldi coiffe la couronne mondiale

    SdS

    Photos:  DR

     

  • 1972 La course en bleu #9 à relire

    amongp allem 72.jpg

    Autriche  /  

    Sur le rapide circuit autrichien, Amon est crédité aux essais d’un bon sixième temps. Il n’a pas la grande niaque et sa course sera sage, le kiwi n’est que septième au tour 44 mais va bénéficier des problèmes de Stewart et Peterson pour finir cinquième et grappiller 2 points au championnat.

    Fittipaldi va dominer Stewart et gagner. Il s’assure le titre sauf impondérable à trois courses de la fin. Pour moi, seul un miracle pourrait mener Amon sur la plus haute marche du podium : et pourquoi pas lors du prochain Grand Prix en Italie  où il se montre toujours en verve…

    72 LOTUS.jpg

    Fittipaldi tout près de la couronne mondiale

    SdS

    Photos: DR

     

  • 1972 La course en bleu #8 à relire

    amon-ger72.jpg

    Allemagne / 

    Je redoutais cette course, Chris n’est pas à l’aise au Nürburgring. Il obtient tout de même une huitième place aux essais à 6 secondes du maître des lieux  Jacky Ickx en pôle sur la Ferrari. C'est beaucoup mieux que l'an passé.

    J’avais bien raison… Dans le tour de chauffe, le moteur d’Amon ratatouille suite à un problème d’allumage. Il rentre au stand pour réparer mais repart bon dernier pour finir à une anonyme quinzième place. Ickx va réaliser une course d’anthologie et l’emporte devant son équipier Regazzoni que Stewart accuse d’être à l’origine de sa sortie de route. Fittipaldi qui a aussi abandonné garde du coup son avance au championnat.

    Ickx all 72.jpg

    Jacky Ickx maître sur le Ring

    SdS

    Photos :  DR