Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Carnets de Grand Prix #15

    Grand Prix de Belgique / 25-26-27 Août 89

     

    Direction les Ardennes belges en 89 pour le mythique circuit de Spa Francorchamps . Autoroute du Nord puis bifurque sur la frontière wallonne une fois ! Le camping est rustique, une jolie prairie où trône une citerne type outre à purin mais l’eau sort claire ! C’est d’la spa ! tout ça pour quelques francs belges !

    Sur le circuit la pluie ne va pas tarder pour cause  de  ville d’eau…Classique ici mon brave gars…Mais on a la frite …

    Nous sommes en pleine bagarre hégémonique chez Mc Laren : Senna-Prost, Brésil-France…Le temps tourne en faveur d’Ayrton mais Alain se qualifie à ses côtés sur la piste humide pendant que nous consommons le sandwich local saucisse-oignon dans une main et tenons le parapluie de l’autre, suivent Berger (Ferrari) et Boutsen le régional de  l’étape sur Williams Renault. La course sera très limpide, Senna mènera de bout en bout avec Prost aux fesses mais le français ne pourra pendre l’avantage. Berger second en début de course abandonnera et son nouveau coéquipier Mansell chez Ferrari terminera troisième devant Boutsen .

     

    gp belgique 89

    A. Senna

    La suite de la saison mettra en évidence une sérieuse concurrence entre deux hommes dont le caractère rend impossible une cohabitation sereine dans la même équipe. La cassure aura lieu au GP du Japon où ils s’accrocheront. Prost ne put repartir, Senna poursuivra mais sera disqualifié par les instances sportives dirigées par le français Balestre, il sera battu par Prost au Championnat du monde. Dans son for intérieur il a déjà décidé de se « venger »  la saison suivante qui voit Prost embauché par Ferrari. La guerre des chefs aura donc encore lieu.

    89 Mclaren mp4 5.jpg

    SdS                                                                                                                

    Photos :  DR  / Senna-Prost : l'affrontement /                                                                                 

  • Carnets de Grand Prix #14

    Grand Prix de Grande Bretagne / 8-9-10 juill 88

     

    Nous désertons le Paul Ricard cette année-là et décidons de traverser le Channel pour le British Grand Prix à Silverstone . Départ pour Dieppe où le ferry nous attend ainsi que la douane anglaise qui lorgne dans le coffre de la GT Turbo un carton aux couleurs d’une boisson anisée : chocking !!! Mais non il s’agit de notre attirail de cuisine pour le camping, le contenant n’impliquait pas le contenu mon cher Watson !…

    …Conduite à gauche heureusement avec passager pour doubler, sur l’autoroute vers Londres pas de radar mais une camionnette de pandores qui se met à clignoter à notre approche ; message : lever le pied droit…    Nous campons dans les champs face au circuit de Silverstone, quelques livres pour stationner sans sanitaires ! Situation encore parfois de mise sur les circuits de nos jours !

    Premier jour d’essais, il fait presque beau mais la pluie s’invitera le samedi et le jour de la course pour le départ. Le soir nous traînons dans les stands, royaume de la mécanique et squattons celui de Larrousse Calmels, entre compatriotes…

    GP d'Angleterre 1988         GP d'Angleterre 1988

     

    GP d'Angleterre 1988

    Le circuit est long et nous nous postons surtout dans Copse, longue courbe à droite après les pits et dans la partie Abbey-Bridge avant la ligne droite de départ. Les Ferrari sont en verve, Berger et Alboreto monopolisent la première ligne devant Senna et Prost (Mc Laren Honda).

    Après deux jours durant lesquels nous carburons au fish and chips, la course se profile dimanche matin : wet race …Cette bonne vieille Angleterre ! Berger fait illusion jusqu’au 13è tour mais Senna le roi de la pluie le ramène à la raison et oublie tous ses  collègues, franchissant le drapeau devant Mansell (Williams) et Nannini (Benetton) qui ont profité des soucis des Ferrari. Senna finira la saison champion du monde ayant maté Prost pour 3 points, d’aucuns jugeront que  le Brésilien fut avantagé par son équipe.

            88mclaren-senna-england.jpg

    SdS

    Photos: 1 (Calmels)-2 (Benetton)-3 (Calmels)  @ GM  /  4: DR /  Senna vainqueur /

  • Carnets de Grand Prix #13

    Grand Prix de France / 3-4-5 juillet 87

     

    gp france 1987

     

    Le circuit Paul Ricard accueille encore les F.1 dans sa livrée « bordures de piste bleues » . Comme en 86, les pilotes utilisent le « petit circuit » de 3,8 km, le fond du circuit est escamoté par un raccourci qui rejoint la ligne droite du Mistral sérieusement réduite pour l’occasion. Le tracé primaire couvrait lui 5,8 km.

    Le tour pour le spectateur est donc plus vite accompli mais des virages intéressants pour les pupilles sont supprimés, nous trouvons cela dommage…

    Vendredi aux essais Mansell et Prost font péter les chronos, samedi la chaleur intense rend la piste moins rapide et Senna, Piquet suivent dans l’ordre : cela ressemble beaucoup à l’an passé ! Williams, Mc Laren, Lotus, Williams. Le grand escogriffe moustachu de Nigel (Mansell) va-t-il encore porter préjudice  au champion en titre (Prost) ?

    Pour la course, on prend les mêmes qu’en 86 et on recommence…

     

    gp france 1987

     

    En tête, on s’explique et les positions vont plus que varier, affaires de stratégie de changements de pneus : positions :

    Mansell/Piquet/Prost du 1er au 18è tour

    Mansell/Prost/Piquet du 19 au 35 è

    Piquet/Prost/Mansell du 37 au 46 è

    Piquet/Mansell/Prost du 47 au 65 è...

    ...Mansell/Piquet/Prost du 68 au 80 è et dernier tour, seuls Piquet et Prost ont échangé leur place de 86 sur le podium ! La  Perfidie d'Albion a encore eu raison des espoirs français pour ce Grand Prix, Prost dont le moteur faiblit en fin de course assura la médaille de bronze. Le Brésil applaudira la victoire de Piquet au Championnat du monde à l’issue de la saison. 

    SdS

    Photos:  DR / 1- Nelson Piquet second dans sa  Williams/ 2- Départ