Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Tel le Phénix

    Par un frais matin printanier de 2006, deux recrues d'une base aérienne observent un engin bizarre. Il semblerait qu'il s'agisse d'une automobile campée sur ses quatre roues...

    Lire la suite

  • James Hunt

    Né à  Belmont (Grande Bretagne) en 1947, James Hunt, après une jeunesse sportive consacrée au cricket et au football, se rend sur un meeting de course automobile à 18 ans. Il y contracte le virus et commence à courir par ses propres moyens en tourisme sur une Austin mini...

    Lire la suite

  • Mes 24 Heures 1972

    « Dis p’pa tu m’emmènes au Mans cette année? Avec la réglementation 3 Litres, Matra a de grandes chances de l’emporter. Ils ont bien préparé leur coup en s’entraînant uniquement pour cette épreuve. En plus Ferrari a jeté l’éponge !...

    Lire la suite

  • François Cevert

    Fils de joaillier parisien, François Cevert se passionne très vite pour la vitesse. Il pratique d’abord la moto et dispute quelques Courses en parallèle avec la poursuite de ses études...

    Lire la suite

  • Remember

    6 octobre, monoplace N° 6, châssis 006...Quarante deux ans déjà...

     

    Lire la suite

  • La bête noire

    bête noire.jpg

    Peugeot qui a souvent défié Audi avec ses protos diesel aux 24 heures possède une longue expérience de la compétition : vainqueur au Mans en 92, 93 (905) et 2009 (908), champion du monde des rallyes en 85 et 86 (205 T 16) puis en 2000 /01/02/03 avec la 206 WRC , vainqueur de nombreux rallyes africains avec les robustes 404 et 504 , dominateur sur les rallyes raids avec les 205 et 405 T 16 notamment au Dakar, une expérience difficile en Formule 1 : fourniture de moteurs à  Mc Laren puis Prost.

     

    N’oublions pas que le constructeur  français s’imposa à Indianapolis en 1913, 1917, 1919 avec une auto assez comparable à celle-ci que son propriétaire d’aujourd’hui a baptisé « la bête noire ». Lors d’un rassemblement alpin d’anciennes, ce dernier eut quelques difficultés à négocier certaines épingles de la montée de l’Alpe d’Huez, obligé qu’il fût de manœuvrer en passant parfois la marche arrière !

    SdS

    Photo: © GM