Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Twist again à La Châtre

                     

    coupe_gord (2).jpg

     

    « Voyons comment me débarrasser de ces deux zigotos !…

     

    Le 19  me colle aux basques et le 23 veut m’enrhumer au freinage…

     

    170 en bout de rectiligne… Bien tenir la droite pour boucher la corde , à droite la bordure, à gauche les ballots de paille….

     

    Ouhouhouh ! l’épingle font sur moi …Pied lourd sur la pédale du milieu ….Rétrogradage… Viens-y si tu oses !…

     

    Et sur deux roues ça tourne encore mieux !….

     

    A tout de suite au prochain freinage…. »

    SdS

    Photo : DR / Coupe R8 Gordini / fin des sixties /Circuit de La Châtre/ 

  • John et Allan

    21b.jpg

     

    John et Allan  …

     

    article_pubirlandais.jpg

    La scène se déroule en 2013 dans un pub de la banlieue londonienne …Devant leur Georges Kyllian deux sujets de sa gracieuse majesté bavardent…

    Allan s’adresse à John :

    « J’ai le bourdon pour les gars qui bossent de nos jours : engoncés dans une combinaison à l’intérieur d’une sorte de chambre froide dont le système de réfrigération serait en panne. Les types qui ont pris de l’importance sont ceux qui font des concours de « changeur de pneus ». S’ils font une c. c’est leur prime annuelle qui saute. Si tu as le malheur de griller une clope ou boire une mousse dans le fond du box t’es radié à vie de la profession, tout ce cirque pour aligner 300 km ! 

    -         Ouais, tu te souviens Allan, dès le mois d’avril je rentrais noir en Angleterre en disant à Betty ou à Kate que j’avais passé 15 jours de vacances en Argentine, au Brésil ou à Long beach…Rappelle-toi, une année j’avais « levé » une jolie française qui avait passé le week-end dans le stand ….

    -         C’était le bon temps John, je suis allé à Silverstone fin juin histoire de replonger dans l’ambiance. A l’entrée du paddock j’ai montré mon badge de 75 ! Le type avec son chien cloné ne m’a même pas regardé. Un gars derrière m’a bousculé, a franchi le ghetto avec une carte magnétique. J’n’ai pas pu entrer, j’ai bien suivi  la course jusqu’aux premiers ravitaillements pneus…Après je me suis mélangé les pinceaux. Quand j’ai aperçu le gars qui levait le poing dans sa Mercedes, je connaissais enfin le vainqueur. Grâce aux jumelles j’ai vu le podium, bon sang, tout cela a bien changé !

    -         Allan, faut qu’on s’en rejette une à leur santé…… »      

     

    Photos : @ SdS en haut / Les mêmes John et Allan, mécanos F.1 en 1975 lors du GP de Suisse / circuit de Dijon-Prenois.

              en bas / DR : stands 2013

            F1 2013arret_stand.jpg

     

     

     

      

     

     

  • Le vieux qui ne...

    20140113_190739.jpg

                 Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire…

     

    Le premier roman de Jonas Jonasson nous transporte dans une aventure extraordinaire, un peu déjantée pour employer le vocabulaire de notre époque. Au travers de l’étonnante cavale d’un centenaire arthrosique mais à l’esprit encore vert depuis sa maison de retraite, l’auteur nous engage dans le labyrinthe d'une existence agitée qui le mena de la Suède en Espagne, aux Etats Unis, en Chine, en Iran, en Russie, en Corée du Nord puis du Sud, à Bali…Un périple au contact d’hommes illustres de ce monde. Une vie chaotique dont le prolongement dépend du dénouement de l’enquête policière que l’homme a déclenchée au crépuscule de sa destinée.

     

     « Le vieux qui ne voulait pas fêter son  anniversaire » / Auteur : Jonas Jonasson (S) / traduit en français par Caroline Berg / Edition originale : 2009 / Edition présentée : POCKET - 2012/ /

  • Le dernier "Mohican"

                               

    24hdumans1974.jpgmatr 680.jpg

    La scène se déroule sur le territoire des vrombissements deux tours d’horloge durant. Sur la ligne de départ, Godasse de plomb qui a déterré la hache de guerre depuis le quart d’une lune, voit se précipiter un frère d’arme.

     

    Le grand timonier ambitieux, avait engagé ce dernier comme guerrier de la mécanique depuis de nombreuses lunes. Lorsqu’il l’a pris sous sa coupe, il dut accéder à une requête sans laquelle notre "indien" ne l’aurait pas suivi: éviter de revêtir la tenue de guerre de la tribu. On comprend notre Mohican sachant que son pire ennemi, un Iroquois, portait le nom de « Tête de coq déplumé »; le coq emblème de l’écurie!  En contrepartie, il accepta de ne plus se raser le crâne pour maintenir la cohésion du groupe.

     

    L’homme se rendit ainsi particulièrement repérable voir célèbre sur le territoire quand ses frères adoptifs avaient eux accepté de pavoiser sous les couleurs du coq chantant dès l’aurore. Installé sur sa monture Godasse de plomb se voit remettre un fétiche par son frère de combat quelques instants avant l’affrontement.

     

    Cette coutume lui tenait de son père, il mettait un point d’honneur à la perpétrer car son cœur était superstitieux. Godasse de plomb reçut donc son fétiche et n’eut aucun mal à interpréter l’inscription notée dessus : « plaquettes neuves ». Le grand guerrier se réjouit de la prévenance de son fidèle frère d’arme. En effet un rapide galop d’essai n’avait pas suffi à roder le harnais de sa monture, il devrait se montrer prudent.

     

    equipe matra

     

    La suite de la bataille montra que le fétiche n’avait pas été assez puissant pour vaincre le signe indien qui poursuivit l’équipage de cette monture, la dernière production de la tribu. Ils accumulèrent ainsi les déconvenues : un ennemi leur coupa la piste lors d’un ravitaillement, mettant à mal l’intégrité du jeune et puissant destrier … Lequel vit son cœur mécanique rendre l’âme quelques temps plus tard au grand dam du dernier "Mohican".

     

     

    SdS  

    Photo: DR  / équipe matra / 24 h du Mans 1974 /matra 680/ JP Jarier dit « Godasse de plomb »- Jean Luc Lagardère PDG de Matra : «le Grand Timonier Ambitieux »- le mécanicien :« le dernier "Mohican" »logo matra.jpg

                                         Emblème Matra

                                                                                                    

                                                                                         

  • L'ouverture du lièvre...

    4.jpg

    Par cette matinée dominicale de la mi-octobre, un temps incertain s’abat sur le plateau de St Europe...                      

    Dans la voiture qui m’emmena vers l’autodrome régnait une ambiance de première…communion en ce qui me concernait, j’avais 16 ans. Un levant  rougeoyant embrasait le ciel derrière le pare brise, une journée exceptionnelle s’annonçait devant ce soleil de Linas, soleil annonçant la pluie.

     …Nous entrons dans l’arène, passant sous l’anneau de vitesse. L’ambiance est encore calme, le paddock garni, mon regard sature déjà. Les images le remplissent à un rythme accéléré. Couleurs, odeurs …Soudain, un hurlement saccadé fend l’espace alentour, un fauve mécanique s’apprête à en découdre…

    Un frisson parcourt mon corps. J’avais rêvé ce monde sur le papier glacé des revues, à travers les textes des reportages, entendu les bolides par  le haut parleur assourdi près de l’écran noir et blanc. Maintenant je l’avais devant moi, en chair, en métal et dans tous les composants nécessaires. Grâce au brassard aimablement confié, j’arpente la ligne des stands où les objets de ma convoitise sont sagement garés, gardés, bichonnés, à portée de mains…

    Le vieux Kodak prêté par mon père n’en reviendra pas non plus.Tout ce petit monde sera rapidement immortalisé sur les sels d’argent de la pellicule…

     …Chris semble perdu dans quelques pensées indétectables, songe t’il au printemps qui pointe dans son île natale ? Ici ça sent l’automne et la fermeture de la saison.

    Jean Pierre embrasse d’un coup d’œil satisfait l’ensemble de la grille. Sur un tour, il s’est montré très véloce, n’échouant qu’à 2/100ème  de la 917 5 litres d’Helmut concentré au volant. Les deux techniciens  rigolent bien, l’agile 660 a tenu la dragée haute à toutes ses concurrentes. Leur travail est terminé, la Matra contrôlée et réglée « pile poil ». L’issue de la course ne dépend plus d’eux. On sangle Jean Pierre dans son cockpit…

    Le lièvre dans son gîte n’a qu’à bien se tenir, à la merci d’une truffe particulièrement sensible, d’un canon rigoureusement aligné. Le départ de Jean Pierre fut aussi canon…Syncopé par les montées en régime  stridentes de son V12...Jusqu’à ce que la boîte, torturée par le toboggan de Linas, rende l’âme …

     

    Ce matin-là, sur le plateau de st Eutrope, ce fut un bigbang dont je ne me suis jamais remis.

    Helmut Marko 

     1000 km de paris 1971                          1000 km de paris 1971

                                                                                                                                                                                                                            Jean Pierre Beltoise             

    Photos : @ SdS / 1000 KM de Paris 1971 - Autodrome de Linas Montlhéry / Chris Amon, Jean Pierre Beltoise, Helmut Marko /                                                                                                                       

  • Souvenirs d'outre stand

    A la suite des dysfonctionnements de la plateforme Blogorama-Hi Média, quelques milliers de blogueurs considèrent leur site en sursis. C'est le cas du blog présenté en lien sur la page d'accueil. Post scriptum publiera régulièrement les meilleures pages de ce blog.  Rendez-vous mardi prochain...

    PS

    4.jpg

                                  "L'ouverture du lièvre"