Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une saison de m... pour Henri Pescarolo

La saison 72/F1 fut la plus dure de la carrière d’Henri : une série de Cinq accidents dont le pilote se sortit heureusement sans mal. Cette année-là l'écurie Frank Williams lui proposa une F1 sous compétitive et médiocrement préparée.

Brands Hatch, 15 juillet 1972,  Franck Williams pensait avoir trouvé en Len Bailey le concepteur d’une auto performante capable de faire oublier la March 721 dont disposait l’équipe depuis le début de la saison.

Pescarolo 72.jpg

C’est en tout cas ce que Franck promit à Henri…Cette voiture dénommé Polytoys Cosworth FX3 n’avait rien d’une miniature! Ses premiers tours de roues s’avèrent calamiteux sur les « montagnes russes » britanniques.

Le travail effectué aux essais ne fut que pure perte tant cette auto se montrait rétive. Henri se retrouva bon dernier sur la grille crédité d’un temps de 1’27’’4 à 5’’2 de la pole obtenue par Jacky Ickx !

My god ! Un chaud soleil anglais sous-estimé par les bookmakers locaux règne sur le circuit.

Disputée donc par un temps à se payer sur le champ un billet touristique pour cette bonne vieille Angleterre, la course se résuma en une galère pour notre « Riton » national : quelques tours en queue de peloton puis une rupture de suspension qui expédia le pilote dans les décors sans conséquence pour lui heureusement. Deux autres sorties avait précédé celle-ci (Monaco/France) et deux succèderont (Allemagne/Autriche) sans que le pilotage d’Henri  soit mis en cause……..

Dès le GP suivant en Allemagne le Team Williams rangea FX3 au garage et ressortit la March 721 guère plus sûre qui finira la saison…Saison clôturée par le GP des USA où Henri Pescarolo finit 14è derrière une autre March, celle de Mike Beuttler …Une saison à oublier, sauvée tout de même par un succès aux 24 heures du Mans partagé avec G Hill chez Matra. Le chant du cygne : FX3 ressortit tout de même du garage  Williams à l’occasion de la Course des Champions (22/10/72) encore à Brands Hatch .Confiée à Chris Amon, le néo-zélandais la qualifia à 2’’2 de Henri Pescarolo sur la March 721. Il abandonna au 32è tour sur casse moteur. Cette monoplace fantôme ressurgit en 73, modifié, sous l’appellation Iso Marlboro FX3B. Son affection pour les fonds de grille et ses faibles performances désolèrent tous les pilotes qui la menèrent …

PS

Photos : DR

Les commentaires sont fermés.