Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Hommage d'un spectateur à Jean Pierre Beltoise

    Jean Pierre Beltoise a disparu début janvier dernier, il était l'un des piliers du renouveau du sport automobile français des années soixante. De nombreux hommages lui ont été consacrés. Voici celui d'un spectateur lambda... 

    Lire la suite

  • 24 Heures du Mans 1991 / 22 - 23 juin

    Deux exclusivités lors de ces 24 heures : les nouveaux stands que nous découvrons, massifs avec l’imposante tour de contrôle et la toute récente 905 Peugeot , équipage vedette : Rosberg-Dalmas-Raphanel .

    Lire la suite

  • Quiz...

     

     

    76Amon ensign.jpg

     

     

    Il s'agit d'identifier ce pilote : le premier lecteur qui y parvient gagne le livre "Le Challenge" présenté sur le site... A vos commentaires et bonne chance...!

    (Pour recevoir le livre le gagnant indiquera son adresse par message privé en cliquant sur l'icône "enveloppe" sur le bandeau gauche du site) 

    SdS

    Photo: DR                                                                                      

  • 24 Heures du Mans 1990 / 16 - 17 juin

    En 1990 l’ACO inaugure deux chicanes dans les Hunaudières. La sécurité y gagne, plus de pointe à 400 km/h aux essais... C’est la fin de la mythique ligne droite.

    Lire la suite

  • Le collier rouge

    Destin singulier que celui de ce chien adopté par un paysan mobilisé au début du premier conflit mondial. L'homme se montre réfractaire à l'idée de cet affrontement humain qui n'a pas de sens à ses yeux mais se résout à participer aux hostilités. Son fidèle compagnon à quatre pattes l'a suivi obstinément jusque dans les Dardanelles... 

    Lire la suite

  • 24 Heures du Mans 1989 / 10 - 11 juin

    1989-sauber-mercedes-c9.jpg

    Une bataille triangulaire s’annonce pour ces 24 Heures, l’équipe Sauber Mercedes s’est particulièrement renforcée (trois voitures). Elle exhibe du lourd sous ses couleurs argent : un V8 de 5 litres turbocompressé, une carrosserie trapue qui chapote tout cela, l’ensemble fait penser au rouleau compresseur vis à vis de la concurrence. Les Jaguar semblent bien fluettes mais nous régalent toujours l’ouïe au son strident de son V12 atmo. Des écuries privées engagent la Porsche 962, un peu vieillissante mais valeur sûre, notamment celles de l’équipe Joest de  solide réputation.

     

    Au baisser du drapeau, la Mercedes 61 prend la tête pour l’abandonner rapidement à la Jaguar n°3 qui fait office de lièvre dans l’équipe puis la Porsche 9 du Joest racing prend le relai, menant une belle cadence . Visiblement Mercedes est sur la réserve, se bornant à suivre scrupuleusement son tableau de marche en semblant attendre son heure.

     

     Le_Mans-1989 JAG.jpg

     

    Après un sursaut d’honneur de la Jaguar n°1 de Lammers-Tambay-Gilbert-Scott, Mercedes affirme son hégémonie avec l’équipage 63 Mass-Reuter-Dickens qui accélère le rythme et domine le dernier tiers de course. L’équipe germano-helvétique enfonce le clou en plaçant sa deuxième voiture en seconde position, la troisième revenant à la valeureuse Porsche Joest n°9 de Stuck-Wolleck, vieux briscards du Mans. Après la course, nous déambulons côté stands. En contournant vers la chicane, nous tombons sur le parc fermés où la vision des bolides rescapés, délaissés, sales, encore chauds et portant les stigmates de leur combat nous peine un peu. Respect pour les bolides, les honneurs, les podiums sont faits de chair à l’exclusion de toute autre matière. 

    SdS

    Photos : DR / 1 : Sauber Mercedes - Porsche / 2 : Jaguar